Covid-19 au Burkina : « La crise nous a permis de nous réadapter »

L’épidémie de la Covid-19 au Burkina Faso a mis en difficulté plusieurs entreprises du Burkina Faso. Cependant, pour des acteurs de l’économie, intervenant à l’émission Ya’Débat du Studio Yafa, cette crise apparaît comme une opportunité pour les entrepreneurs de développer de nouveaux produits et stratégies pour s’adapter et à l’Etat de réduire son train de vie grâce aux outils du numérique.

Transformer les difficultés en opportunité. Des chefs d’entreprises en ont fait leur leitmotiv dans le contexte de l’épidémie  de la Covid-19. Face à cette crise, des chefs d’entreprises entendent adopter de nouvelles initiatives pour s’adapter à ce nouveau contexte. Martial Bado, patron d’une entreprise de l’entreprise Krisme, spécialisée dans la papeterie, dit avoir réorienté son mode de fonctionnement.

« Nous avons su nous réadapter. Nous avons exploré de nouveaux potentiels pour pouvoir tenir. C’est là que nous avons compris qu’il y avait une tranche de clients qui était vraiment sous-estimée (…) Cela nous a permis de comprendre que nous pouvons développer de nouvelles stratégies pour tenir et renflouer les caisses », explique Martial Bado. Pour cela, il affirme avoir prévu le développement de nouveaux produits, la mise en place d’une stratégie de proximité, l’installation de nouvelles succursales dans d’autres pays.

Possibilité de réduction du train de vie de l’Etat

Goutiéné Lankaondé, secrétaire exécutif du Groupe de recherche et d’analyse appliqué pour le développement, reconnait que la crise de la Covid-19 aura encore des impacts négatifs sur le secteur économique pendant au moins un an. Cependant, il garder espoir : « Avec les restaurants, par exemple, tous les services qui pivotent autour des services de livraison vont tirer bénéfice parce qu’ils répondent à un besoin réel (…) L’entreprise ou le tradipraticien qui va s’illustrer et trouver une réponse adaptée ou un médicament va forcément en tirer bénéfice ».

L’administration publique devra également tirer des enseignements de cette crise pour réduire le train de vie de l’Etat selon Drissa Ouattara, chargé des programmes du Centre d’information, de formation et d’étude sur le budget (CIFEB). « Avec la pandémie, il n’y a pas eu de mission à l’intérieur du pays. Mais les gens ont travaillé autrement même s’il y a eu des perturbations du service. Cela voudrait dire qu’on peut réduire le train de vie de l’Etat en minimisant ce genre d’activités de l’administration au quotidien mais en développement des solutions numériques pour aller de l’avant ». Pour un redressement économique des entreprises, ils proposent la mise en place d’un plan d’accompagnement pour faciliter l’accès à des services, la réduction des coûts et des offres de production.

L’émission Ya’Débat est diffusée à partir du samedi 30 juin 2020 à 10 heures sur l’ensemble des radios partenaires du Studio Yafa.

Source: Studio Yafa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page